Skipper

Un avenir prédestiné

Malouin de naissance, j’ai eu la chance de découvrir la mer très jeune, et de commencer à naviguer au large dès mon enfance en famille.

Je suis aussi bigouden de par ma mère qui est née à Ouessant, et de par mes grands parents de Saint-Guénolé. Mon grand père, marine nationale, était affecté aux sémaphores, dont celui à côté du phare d’Eckmühl durant mon enfance. J’ai aussi tiré quelques bords en optimist à l’école de voile du Steir à kérity à cette époque.

Nous partions à la découverte des îles durant nos vacances scolaires, en Irlande, en Espagne et beaucoup aux Açores.

Grâce à ce bateau, un romanée dénommé Aryballe 3, qui appartenait à mon grand père de Saint-Malo, nous avons remorqué un concurrent de la première route du rhum ( pas de moteur à l’époque), ” le journal de Mickey“ d’Yves Le Cornec . Passage des écluses jusqu’à la ligne de départ. J’avais dix ans, et apprenais la voile au cercle nautique de Rothéneuf, en optimist… Cela m’a particulièrement impressionné.

S’en sont suivies chaque année, des régates de championnat SNBSM, et des croisières.

Souscrire à la newsletter

Tenez-vous au courant des dernières évolutions du projet!